10 conseils pour optimiser votre défense contre les cyberattaques

La cybercriminalité, c’est le nouveau fléau du web. Phishing, malware, cheval de Troie, ransomwar, des mots devenus communs aux usagers d’internet. Les cyberattaques font désormais partie du quotidien et le moins que l’on puisse dire c’est que les conséquences sont lourdes pour les entreprises. Peu importent la taille de la société ou son secteur d’activité, personne n’échappe à cette menace : toutes les entreprises sont des cibles potentiels pour des pirates informatiques, toujours plus habiles et jamais à court d’idées. À l’heure du business digital et du e-commerce l’assurance contre la cybercriminalité n’est plus option mais une véritable nécessité. Avant tout, voici une liste de conseil pratique pour lutter contre le phénomène.

10 conseils pour se protéger de la menace cyber

Nos 10 conseils pour protéger votre entreprise de la cybercriminalité

1. Mettre régulièrement à jour vos systèmes d'informations :

Cette première mesure vous sera d’une grande utilité. A l’aide de patchs de sécurité de plus en plus puissants. La mise à jour de vos réseaux, vos pares feux, vos antivirus et vos applications va vous permettre d’améliorer significativement le niveau de sécurité de vos systèmes.

 

2. Intensifiez la surveillance de vos systèmes d'informations

Il est conseillé de procéder à un audit de sécurité du système d’information. L’objectif de cet audit sera de répertorier les points forts, et surtout les axes d’amélioration du système d’information dans son ensemble. Le but est d'identifier votre niveau de vulnérabilité et d’identifier les mesures de réaction à une attaque, de tester un nouvel équipement, et surtout de mettre en place un planning de mise en conformité.

 

3. Anticiper et établir un plan anti-risque :

Comme vous l’avez compris les cyberattaques ne peuvent pas être négligées. Il est donc nécessaire que les dirigeants d’entreprise connaissent le niveau de sécurité informatique réel de leur entreprise. Pour cela, il est nécessaire d’effectuer des audits en matière de code de programmation et de configuration des systèmes informatique. Ces expertises sont nécessaires pour ensuite adopter un plan d’action adapté aux besoins de l’entreprise.

 

4. Instaurer une politique de gestion des mots de passe :

La confidentialité, un des moyens les plus sûrs en matière de sécurité. Ainsi, vous protégerez les accès informatiques de vos collaborateurs en restreignant les intrusions.

 

5. Contrôlez les points d’accès à vos systèmes d’information :

Les nouveaux modes de travail à l’image du nomadisme, ou encore du télétravail, entraînent une multiplication des accès externes à vos systèmes d’informations. Dans la mesure du possible, nous vous recommandons de les éviter ou alors de les contrôler de manière très rigoureuse.

 

6. Pensez aux sauvegardes

En cas de défaillance du système d’information (SI), la possibilité de restaurer des données préserve l’activité de la PME. Cette capacité de restauration des données professionnelles (sur les serveurs comme sur les postes de travail) est la protection la plus efficace contre les logiciels malveillants de type ransomware. Votre entreprise pourra, en effet, poursuivre son activité en récupérant les données stockées et mises à jour régulièrement. Il faudra alors que ces sauvegardes soient stockées à l’extérieur de l’entreprise pour ne pas être cryptées en cas d’attaque au même titre que les documents utilisateurs.

 

7. Savoir reconnaître une cyberattaque :

Les cybercriminels ont souvent recours à de faux emails. Ils dissimulent leur identité en prenant le nom de banques ou d’organismes. Ils vous demandant ensuite de suivre un lien en cliquant dessus. De plus en plus d’infections proviennent de publication partagée sur les réseaux sociaux. Soyez particulièrement vigilants si un mail ou un lien vous semble suspect.

 

8. Pensez à la prévention :

Il est fondamental de sensibiliser les collaborateurs, de les aider à identifier les menaces cyber et même former les membres de l’entreprise face aux mesures à prendre contre les cyberattaques.

 

9. Etre en conformité avec la réglementation :

Il demeure indispensable de veiller au respect des recommandations de la CNIL. Il est nécessaire de procéder à toute déclaration requise en fonction de la nature des données et des modalités du traitement (déclaration simplifiée, déclaration normale, ou autorisation préalable) ; les formalités préalables étant allégées en cas de désignation d’un Correspondant Informatique et Libertés ou « CIL ». Vous devez également veiller à respecter les nouvelles règles européennes instaurées le 25 mai 2018 par le RGPD (Règlement sur la protection des données).

 

10. Souscrire une assurance : 

Face à la menace grandissante des cyberattaques, le marché de l'assurance réagit en développant des offres pour pallier aux dégâts causés par le piratage informatique. Après avoir réalisé un audit et mesurer les besoins de votre entreprise, les experts cyber de Verspieren vous aident pour sélectionner l’assurance adaptée à vos besoins.