5 conseils pour partir étudier à l’étranger en toute sécurité

Partir étudier à l’étranger ne s’improvise pas ! De nombreuses démarches doivent être effectuées avant le départ pour partir étudier dans le pays de son choix en toute sécurité et sérénité.

5 conseils pour partir étudier à l'étranger en toute sécurité

Financer le séjour étudiant à l’étranger

Bien entendu, il est indispensable de mettre de l’argent de côté mais il est possible de se faire aider. L’étudiant peut demander une bourse pour financer une partie de ses études à l’étranger. Selon son profil et sa destination, il peut bénéficier de plusieurs aides cumulées :

 

  • la bourse Erasmus+, comprise entre 170 et 520 euros par mois selon le pays de destination et le statut d’étudiant, stagiaire ou apprenti,
  • la bourse de la région et/ou commune,
  • l’aide à la mobilité internationale du ministère de l’Education nationale, de l’Enseignement supérieur et de la recherche (400 euros par mois avec un nombre de mensualités décidé par l’établissement),
  • et la bourse sur critère sociaux du Centre national  des œuvres universitaires et scolaires (CNOUS).

 

Il existe également des prêts étudiants, avec des taux parfois très avantageux qui peuvent aider à payer des frais d’inscription, parfois élevés, encore une fois selon le pays de destination.

Trouver un logement pour étudier à l’étranger

La recherche d’un logement doit se faire en amont de l’arrivée dans le pays. Même si l’étudiant n’est pas encore sur place, il est rassurant de trouver une solution de logement tôt. Certaines universités d'accueil proposent des logements dans les résidences universitaires de leur campus. Renseignez-vous rapidement sur le prix des résidences étudiantes.

 

L’étudiant peut aussi rechercher son futur logement sur des sites spécialisés ou des agences immobilières locales qui s'adressent aux étudiants français et étrangers. Il faudra veiller à se renseigner sur les modalités d’assurance du logement selon le pays dans lequel vous partez étudier.

 

Il est aussi possible de chercher sur les groupes Facebook d’expatriés français ou dédiés au logement à l’étranger pour trouver des annonces de colocations. Si l’étudiant préfère chercher une fois sur place, les auberges de jeunesse peuvent être utiles pour ne pas se retrouver sans hébergement les premières nuits.

Prévenir la Sécurité sociale et la complémentaire santé avant de partir étudier à l’étranger

Si l’étudiant séjourne en Europe, il doit disposer de la carte européenne d’assurance maladie, disponible via le site Ameli. Il faut la réclamer au moins un moins avant le départ. Elle est gratuite et valable deux ans. Cette carte permet d’attester de ses droits à l’Assurance maladie et de bénéficier d’une prise en charge sur place des soins médicaux, selon la législation et les formalités en vigueur dans le pays de séjour.

 

Pensez également à informer votre organisme de complémentaire santé. Un étudiant qui part à l’étranger doit vérifier s’il dépend toujours de la Sécurité sociale française car c’est la condition pour laquelle il continuera à être couvert. S’il s’agit d’un séjour à l’étranger dans le cadre de ses études, il sera obligatoirement couvert car il sera rattaché à un établissement scolaire français. S’il s’agit d’une démarche autonome, il vaut mieux qu’il se renseigne auprès de la Caisse primaire d’Assurance maladie dont il dépend.

 

Une information à prendre en compte lorsque l’on part étudier à l’étranger est que les remboursements de la Sécurité sociale et de la complémentaire santé sont basés sur les frais de santé qui s’appliquent en France. Certains pays pratiquent des tarifs beaucoup plus élevés. Il convient alors de souscrire une assistance complémentaire.En Amérique du Nord, certains établissements obligent parfois les étudiants à adhérer à leur complémentaire santé une fois sur place.

 

Il est aussi indispensable de mettre à jour ses vaccins quand le séjour se trouve dans une destination à risque comme l’Inde, la Chine, certains pays d’Afrique ou d’Amérique latine.

 

D’autres assurances auxquelles penser pour vos études à l’étranger

En plus de l’assurance santé, il ne faut pas négliger de souscrire d’autres garanties (assurance responsabilité civile, rapatriement, annulation de billets d’avion…) pour faire face sereinement au moindre problème.

 

Découvrir notre solution étudiant à l’étranger

Prendre contact avec sa banque pour un séjour optimal à l’étranger

Un tour chez son banquier sera nécessaire si l’étudiant compte partir à l’étranger pour une durée égale ou supérieure à 6 mois. Deux solutions sont alors envisageables : créer un compte à l’étranger (utile si la durée de séjour est d’au moins un an), ou garder son compte bancaire en France mais en s’assurant d’avoir toutes les options nécessaires afin de ne pas subir de frais supplémentaires pour chaque transaction opérée.