Réforme 100% Santé : quels sont les premiers effets sur vos dépenses de santé ?

Depuis le 1er janvier 2020, la réforme 100% Santé a franchi une nouvelle étape dans son application pour garantir un meilleur accès aux soins aux Français. Si les retombées positives sont constatées pour les soins dentaires et auditifs, les résultats sont plus mitigés pour l’optique (à noter que ces résultats datent d’avant le confinement lié à la crise sanitaire du Covid-19).

100% Santé : quels sont les premiers effets sur vos dépenses de santé ?

Un constat mitigé en optique

Concrètement, depuis le début de l’année 2020, les opticiens sont tenus de proposer des montures (17 modèles pour adultes et 10 pour enfants) au prix unitaire maximum de 30 euros et sans aucun reste à charge pour les assurés. Même chose pour les verres dont le tarif varie en fonction du type de correction. En dehors de cette gamme dite panier 100% Santé et prise en charge intégralement, le montant du remboursement de votre paire de lunettes dépend des garanties prévues dans votre contrat complémentaire santé.

 

Pour autant, plusieurs semaines après l’application de ces nouvelles règles de remboursement, les premiers effets sont plutôt timides. La ruée, annoncée par certains, des Français chez leur opticien pour profiter d'une offre à zéro euro n’a pas eu lieu. Selon certaines données, à peine 10% des assurés ont opté depuis le début de l'année 2020 pour l’offre sans reste à charge. Le reste des assurés a opté pour le panier à tarifs libres pour les verres et la monture.

 

Cette tendance peut s’expliquer en partie par les exigences des Français en termes de qualité du matériel optique même si le réseau France Assos santé indique que tous les produits du panier de soins 100% Santé sont référencés et répondent à des normes de qualité européennes.

 

Par ailleurs, plusieurs difficultés techniques ont perturbé la mise en œuvre du reste à charge zéro. Conséquence : certains assurés ont dû accepter d’avancer les frais. C’est donc un démarrage difficile pour cette réforme en optique qui ne peut que s’améliorer.

 

Des résultats plus convaincants en dentaire

La deuxième étape de la réforme 100% Santé a eu un impact nettement positif pour les soins dentaires avec pour exemple une augmentation de 40% du nombre de devis reçus en janvier 2020 (source : réseau Santéclair). Les organismes complémentaires sont désormais obligés de rembourser intégralement le coût des actes dentaires du panier 100% Santé non pris en charge par la Sécurité sociale. Plus précisément, sur 18.000 devis, la part des propositions de couronnes sans reste à charge atteint 44%. Dans le même temps, les couronnes à tarifs libres ne représentent plus que 36% des propositions effectuées par les dentistes.

 

Audiologie : un reste à charge en baisse

Du côté des appareils auditifs, les résultats sont aussi encourageants, même si la prise en charge totale par les organismes complémentaires de la part non remboursée par l'Assurance maladie ne sera effective qu’à partir du 1er janvier 2021.

Néanmoins cette année, la base de remboursement de la Sécurité sociale a augmenté et le plafond du prix limite de vente des audioprothèses de classe 1 a diminué. De même, le reste à charge moyen du patient passe de 596 euros en 2019 à 352 euros en 2020. Encore mieux, 25 % des personnes ayant demandé un devis en classe 1 depuis le début de l’année n’ont pas de reste à charge !

 

Nous ne sommes qu’au début de la mise en place de la réforme du 100% Santé. L'impact sur vos dépenses de santé évolueront progressivement pour chacun des postes de soins concernés.