L’agence spatiale européenne confie ses contrats Responsabilité civile à Verspieren

Déjà courtier de l’ensemble des lignes Responsabilité civile du CNES, puis plus récemment du risque Construction pour le chantier du futur pas-de-tir de la fusée Ariane 6, Verspieren s'impose comme un acteur de confiance dans le spatial en couvrant le programme Responsabilité civile professionnelle et Responsabilité civile exploitation de l’Agence Spatiale Européenne (ESA).

Agence Spatiale Européenne

Verspieren, un leader sur le marché de l'assurance spatiale

Verspieren a signé avec l’ESA la mise en place de deux programmes, effectifs au 1er janvier 2018, pour accompagner l’agence sur les risques de responsabilité auxquels elle s’expose dans le cadre de ses activités. Aucune assurance RC Professionnelle n’avait jusqu’alors jamais été demandée par l’ESA.

 

Ce nouveau succès conforte la montée en puissance et en compétence de Verspieren sur le secteur du spatial. Nous devenons le courtier commun à ARIANESPACE, l’ESA et le CNES.

 

«Ces succès sont un véritable gage de confiance de nos clients sur le marché du spatial, surtout sur les risques de Responsabilité civile qui sont éminemment sensibles pour ce secteur. Alors que le secteur spatial fait historiquement l’objet d’une situation assurantielle quasi monopolistique, nous sommes en train de rebattre les cartes en y jouant pleinement notre rôle de courtier-conseil», précise Micheline Galpin-Bagage, directeur chargée de mission chez Verspieren.

 

Plus généralement, Verspieren anticipe, avec la multiplication des lancements de nano-satellites, un développement soutenu des besoins en matière d’assurance des risques spatiaux, sous l’effet d’une montée en puissance des opérateurs privés.