Cours de l’or à la hausse : l’heure est à la prévention pour les bijoutiers

Le cours de l’or a pratiquement doublé en 10 ans. Depuis début 2019, il atteint son plus haut niveau à 44 600 euros le lingot. La faute en partie à des tensions sur le front commercial. On pense au Brexit et ses conséquences, à la guerre commerciale entre la Chine et les Etats-Unis, à la situation budgétaire de l’Italie… L’or est traditionnellement une valeur refuge en période d’inflation car il tend à maintenir sa valeur. Une autre raison de l’augmentation du cours de l’or, est l’acquisition de nouveaux stocks d’or par la plupart des banques centrales. Au mois de mai 2019, elles détenaient d’ailleurs 20% du stock d’or mondial. Avec cette hausse du cours de l’or, les bijoutiers doivent se prévenir contre un risque accru de braquages.

Cours de l’or à la hausse : l’heure est à la prévention pour les bijoutiers

Une nécessaire réactualisation des stocks de bijoux

La hausse du cours de l’or a un impact direct sur les bijouteries. Un bijoutier qui a un stock de marchandises de bijoux en or, voit la valeur de son stock fortement augmenter avec la hausse du cours de l’or.

 

« Nous conseillons à nos clients et bijoutiers de réactualiser leur stock de bijoux or et empierrés systématiquement en fonction du cours de l’or et de la garantie du contrat d’assurance qui leur est délivrée. » explique Gilles Caudrelier – Responsable département HBJO chez Verspieren

Prévenir les braquages avec la hausse du cours de l’or

Avec le cours de l’or à la hausse, on peut s’attendre à une recrudescence des braquages comme cala avait été le cas en 2013. L’activité des fabricants et bijoutiers est donc exposée à des risques lourds.

 

Tous les moyens nécessaires de dissuasion  ont été mis en place de la part du Ministère de l’intérieur après des discussions avec les syndicats de la profession HBJO et des assureurs.

 

 Il convient de s’assurer de la vigilance des bijoutiers et d’augmenter leurs moyens de protection.

 

« De nouveaux outils de prévention et de sécurisation très efficaces existent  comme par exemple la technologie SmartWater qui est un marquage chimique. Elle s’active dès l’intrusion et asperge le braqueur d’un liquide invisible à l’œil nu. Le marquage chimique  peut être utilisé également pour marquer les objets de valeurs comme les bijoux. Il existe également des systèmes de protection avec fumigène. Le bijoutier protège immédiatement ses biens avec un générateur de brouillard opacifiant qui enfument les cambrioleurs en moins de 20 secondes sans attendre l’arrivée des forces de sécurité » précise Gilles Caudrelier.

 

La télésurveillance, le vitrage renforcé, l’installation d’un coffre-fort avec serrures « horaires »… sont d’autres moyens de prévention  qui peuvent être préconisés aux professionnels de la bijouterie selon leur niveau d’exposition et le lieu dans lequel ils exercent.

 

 « Notre rôle va bien au-delà que trouver le meilleur contrat d’assurance. Nous nous déplaçons sur le terrain pour une visite de risque systématique des locaux. Cela nous permet d’identifier précisément les moyens de prévention  à mettre en place pour un maximum de sécurité et anticiper la survenue d’un braquage, d’un vol des stocks, de vitrines cassées… Nous analysons ensuite les devis obtenus par nos clients pour sécuriser leurs locaux et les validons avec eux pour garantir la meilleure protection » précise Gilles Caudrelier.